Suite au scandale des streams achetés, la SNEP change les seuils de certifications !

URBAN HIT

25 avril 2018 à 11h33 par La rédaction

Le rap a-t-il eu raison des anciennes règles de certification ?

Le rap a-t-il eu raison des certifications en vigueur ? En effet, après que Booba, La Fouine, Maître Gims ou encore Rohff se soient embrouillés à coup de rumeurs de streams achetés, la SNEP - Syndicat National de l’édition Phonographique - l'organisme en charge de remettre les certifications, a décidé de revoir les règles du jeu. Résultat, aujourd'hui, pour prétendre à quoique ce soit, les artistes devront se référer à ce nouveau barème :

  • Singles or : 15 millions d’équivalent streams (contre 10 millions auparavant)
  • Singles platine : 30 millions d’équivalent streams (contre 20 millions auparavant)
  • Singles diamant : 50 millions d’équivalent streams (contre 35 millions auparavant)

Une manière de réagir à la polémique après que de nombreux rappeurs se soient plaints des règle sun peu trop laxistes en la matière, certains assurant même que ces certifications ne voulaient plus rien dire puisque tout le monde arrive à en obtenir, certains malgré des ventes physiques moyennes. Voilà qui devrait donc calmer les esprits (ou pas...) !