SOCIETE

Téléphone au volant : le permis de conduire suspendu un an en cas d'infraction ?

22 mai 2020 à 14h43
Le gouvernement a confirmé la mise en place de nouvelles mesures concernant la sécurité routière

Le gouvernement durcit le ton en ce qui concerne la sécurité routière. À partir d'aujourd'hui, vendredi 22 mai, les automobilistes utilisant leur téléphone portable ou commettant une infraction routière (défaut de clignotant, vitesse excessive...) en plus d'utiliser leur téléphone portable, verront leur permis de conduire être immédiatement retenu. 

S'ils se font prendre, les contrevenants risquent une suspension d'un an. En effet, après 72 heures de rétention du permis de conduire, ce sera au préfet de décider de la suite des événements. Ce dernier aura ainsi le choix entre rien du tout, une suspension de permis de six mois, voire un an si un accident est causé à cause de l'usage de votre téléphone portable. 

Autre nouveauté, l'alternative à la suspension du permis de conduire. La justice peut vous obliger à ne conduire qu'un véhicule équipé d'un EAD, éthylotest anti-démarrage, sur une durée d'un an, contre six mois auparavant. Enfin, l'obligation de mise à disposition d'éthylotests dans les boîtes de nuit a été renforcée et les établissements ne respectant pas cette demande, s'exposent à des amendes de 135 euros.