Théo : pourquoi fait-on des révélations sur une éventuelle fraude fiscale de son frère ?

URBAN HIT

26 février 2017 à 11h58 par La rédaction

Mickaël Luhaka, le frère de Théo, victime de violence policière, est accusé de fraude fiscale par les autorités françaises. En effet, en 2015, celui-ci était directeur de Aulnay Events, une association visant lutter contre les violences dans le département. Ainsi, Mickaël aurait embauché une trainte de personnes et reçu près de 700.000 euros de la part du gouvernement pour développer l'association via la création de contrats aidés. Or, lors d'un contrôle du fisc, aucunes traces de ces contrats aidés n'a été retrouvée. Pie, l'association devrait 350.000 euros à l'URSSAF. « Je sais qu'il y a une enquête sur nous. La rumeur court dans le quartier depuis longtemps. Et l'affaire de mon frère n'a pas dû arranger les choses. Nous avons répondu à toutes les questions de l'inspection du travail et apporté de vraies explications. La somme de 678 000 �?� que vous mentionnez correspond au montant des aides que l'Etat a versé pour la rémunération des salariés durant un an et demi. Faites le calcul, on avait plus de 30 animateurs qui intervenaient sur Aulnay, sur l'Ile-de-France et ailleurs. Les animateurs étaient engagés en CDI pour mettre en place des activités et organiser des séjours ». Mickael n'a également pas caché avoir embauché des membres de sa famille pour mener à bien le projet. Alors, volonté de salir ou vraie tentative de fraude ?