Tommy Hilfiger : Un raciste affirmé ?

URBAN HIT

21 juin 2018 à 11h37 par Hit

Le tout basé sur un mensonge

C'est vers la fin de l'année 96/ début 97, qu'alors à son apogée, Tommy Hilfiger, va voir un mensonge s'emparer de sa réputation et de sa marque, jusqu'a le nuire encore aujourd'hui.  

Lors du Ophra Winfrey Show, des propos du créateur son alors rapportés. Voici ce qu'il en sort : " Si j’avais su que tant d’afro-américains, d’hispaniques, de juifs et d’asiatiques allaient acheter mes vêtements, je n’aurais jamais mis autant de soin à les produire. Je préfèrerais que ces gens n’achètent pas mes vêtements. Ils sont fabriqués pour les gens des classes blanches aisées."

Des propos d'un racisme prononcé, mais que le créateur de mode n'a jamais tenu. Et ceci pour une raison toute simple, le desginer n'a jamais été convié à cette émission de sa vie. 

L'animatrice alors de ce show prend la défense de Tommy Hilfiger dans un communiqué en 1999. Mais au lieu de gentiment s'etouffer, la rumeur s'embrase. 

Le concerné se défens à son tour : "Je pensais que cela n’avait aucun sens, et que toute personne qui lirait une telle chose comprendrait immédiatement qu’il s’agissait là d’une calomnie. D’une part parce que je n’ai jamais dit ou pensée, même de loin, quelque chose d’aussi répugnant, et de l’autre parce que je ne suis jamais allé chez Oprah. J’ai pensé que si j’ignorais cette affaire, elle disparaitrait d’elle-même."

Il contact alors une agence en relations publiques qui lui conseil de ne rien faire.

Dans un premier temps les ventes de l'entreprise ne sont pas affectées par cette affaire. Mais plus tard en 2001, l'effet se fait malheuresement ressentir. L'appel au boycott est lancé et répété. Les rappeurs qui portaient la marque lui tourne le dos, mais également leurs fans. 

C'est seulement 10 ans après en 2007, que le couturier rencontre pour la première fois Ophra Winfrey, afin de mettre les choses aux claires. Aujourd'hui il n'est pas rare de voir des célébrités porter sa marque fièrement. 

Une réputation, et une marque qui a faillit ne jamais se relever de cette rumeur inventée de toute pièce. L'auteur de se mensonge n'a quant à lui jamais donné son idendité.