tonimage
tonimage

Uber s'est fait hacker. Les informations de 57 millions de clients et 600.000 chauffeurs sont dans la nature.

URBAN HIT

23 novembre 2017 à 14h59 par La rédaction

D'après Dara Khosrowshahi, nouveau patron d'Uber, l'entreprise aurait été la victime d'un hack sans précédent.

Et un scandale de plus pour l'entreprise de VTC, Uber. En effet, le nouveau patron de l'entreprise, dont la tâche principale est de redorer le blason de son écurie, a avoué mardi dernier que les données de 57 millions d'utilisateurs, ainsi que celles de 600.000 chauffeurs, ont été hackées par un groupe pirate. S’il assure n’avoir été mis au courant que « récemment » de l’incident, Dara Khosrowshahi reconnaît qu’Uber l’a dissimulé pendant près d’un an. Selon une enquête menée par Bloomberg, l'entreprise aurait d'ailleurs cédé aux avances des pirates, leur payant une rançon de 100.000 dollars afin que rien ne soit dissimulé. Khosrowshahi n'a cependant pas confirmé cette information, assurant tout de même qu' « au moment de l’incident, nous avons immédiatement pris les mesures pour sécuriser les données et mettre fin à l’accès non autorisé des individus. Nous avons identifié ces individus et obtenu des assurances que les données collectées seraient détruites ».

Selon les explications fournies par Uber, seuls les noms, les adresses e-mail et les numéros de téléphone des utilisateurs ont été piratés, ainsi que les noms et numéros de permis de conduire des chauffeurs assurant au passage que l’historique des trajets, les numéros de cartes et de comptes bancaires, les numéros de sécurité sociale et les dates de naissance des utilisateurs n’ont pas été dérobés