Un CRS réclamait des services sexuels pour effacer les PV

URBAN HIT

14 janvier 2016 à 13h56 par La rédaction

Ce CRS est accusé d'avoir profité de sa qualité de fonctionnaire pour faire des attouchements sexuels en échange d'une annulation de PV...


7662395

Il proposait à ses victimes d'annuler une contravention en échange de faveurs sexuelles. Ce CRS de 37 ans a été renvoyé en cette fin décembre devant les assises des Yvelines, on lui reproche d'avoir "sollicité, en sa qualité de fonctionnaire, des attouchement pour ne pas verbaliser". Onze victimes ont été recensées en région parisienne entre 2011 et 2013. Le tribunal l'accuse de "viol par personne ayant autorité" sur une des femmes, d'"agressions sexuelles" sur cinq femmes, "corruption" sur dix plaignantes et "exhibition sexuelle" sur la onzième victime.

En 2013, la plainte d'une victime a lancé une enquête. Elle accusait le CRS d'exhibition sexuelle. Le CRS avait été mis en examen puis révoqué. L'homme aurait agi lors de "contrôles routiers du samedi soir" d'après son avocat, Laurent Barone. La plupart des femmes sortaient d'une boîte de nuit célèbre des Yvelines, "Le Pacha Club" de Louveciennes. L'homme ne nie pas les faits d'exhibition et agressions sexuelles néanmoins il nie le viol.

Le juge chargé de l'affaire a envoyé le CRS au tribunal correctionnel, seulement, le parquet de Versailles avait contesté cette décision. L'homme est actuellement en détention provisoire et devrait être jugé "dans les prochains mois" selon le parquet.