Un jeune sur 5 est prêt "à coucher" pour réussir !

URBAN HIT

1er mars 2017 à 19h08 par La rédaction

Le sondage OpinionWay a été publié ce lundi, il a été réalisé par les éditions Tissot spécialisées dans le droit du travail

En constatant les chiffres de ce sondage, vous allez vous rendre compte que le monde a tristement changé. Oui, il y a de plus en plus de jeunes qui sont prêt "à coucher" pour avoir un job, user de leurs charmes ou être un peu trop lèche-cul avec son boss. Bien sûr, la première cause à ce phénomène est sans nul doute la grande difficulté à trouver un emploi, particulièrement les jeunes diplômés.

"Prêts à tout"

Les trois quarts des jeunes de 18 à 24 ans sont "prêts à tout" pour réussir professionnellement. Un jeune sur 5 est carrément prêt à coucher. Contrairement à ce que vous pouvez penser, 59% des hommes sont prêts à tout contre 47% des femmes. Mais ceux qui battent tous les records ce sont les jeunes générations qui sont 75% contre 51% des 35-49 ans et 44% des 50 ans et plus. Cependant, "flatter les chefs" serait un fait transgénérationnel.

Qu'est-ce qu'ils sont prêts à faire ?

"Communiquer en permanence sur ses réalisations" : 53%. Oh regardez chef j'ai fais ci, j'ai fais ça ! "Ne pas dire exactement la vérité" à son chef : 39% des 25-34 ans "Acquiescer à toutes les idées de leur boss, même celles qui ne leur semblent pas pertinentes" : 22% "User de leurs charmes" : 22% "Coucher" : Un salarié sur 10 (9%) mais 1 jeune (18-24 ans) sur 5 (18%).

Qui réussi le mieux en entreprise ?

Selon des salariés interrogés, ceux qui réussissent le mieux en entreprise sont ceux qui "savent flatter leurs chefs" (43%), cependant 26% des jeunes le pensent contre 48% des 50 ans et plus. Ce fait arrive même devant ceux "qui sont les plus compétents" (36%) et ceux "qui n'agissent que dans leur propre intérêt" (38%). Parlons un peu des collègues : 77% des salariés croient leurs collègues capables de tout pour gravir les échelons hiérarchiques. Cependant, ce fait n'a aucun impact sur la confiance qu'ils ont en eux car 63% des salariés estiment qu'on peut faire confiance à son collègue contre 51% pour les 50 ans et plus. Sondage réalisé du 6 au 14 avril par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1 060 salariés issu d'un échantillon de 2 067 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).