Un retraité albigeois est obligé de prouver qu'il est bel et bien vivant !

URBAN HIT

21 septembre 2017 à 10h45 par Florian

Annoncé mort, cet homme doit se battre pour prouver... Qu'il est bien vivant.

Une situation totalement improbable. En effet, Louis Palacios ne touche plus sa retraite, la sécu l'a rayé de ses tablettes et ses contrôles routiers sont dignes des plus grands films de science-fiction. La raison ? Âgé de 74 ans, Louis est un paisible retraité qui est en fait censé être mort depuis quatre mois environ. Cet improbable imbroglio a débuté à cause d'une erreur sur l'identification d'une dépouille. En mai 2017, un homme est retrouvé mort dans une caravane posée sur un terrain appartenant à Louis. Cet homme était en fait un SDF, autorisé par Louis à s'installer sur son terrain. Cependant, les SDF qui squattent le secteur indiquent à la police qu’il s’agit bel et bien du propriétaire des lieux. L'affaire est conclue et le certificat de décès est délivré. Louis Palacios passe donc d'être vivant à un homme mort. L’imbroglio est tel que lundi 18 septembre, le retraité a dû se présenter avec son avocat, devant le tribunal de grande instance d’Albi, seul habilité à le ressusciter. Dans deux semaines, délai légal de la procédure, il pourra enfin revivre.