Une fillette de 7 ans s'acharne contre un bébé de 4 mois (vidéo)

URBAN HIT

1er février 2016 à 10h00 par La rédaction

Une petite fille de 7 ans a agressé un bébé de 4 mois à l'hôpital de Marne-la-Vallée

Céline Delanoue a emmené son fils de 4 mois à l'hôpital de Marne-la-Vallée pour une gastro-entérite. Lorsqu'elle l'a récupéré, elle le retrouve le visage et les bras couverts de griffures et de morsures. D'après le personnel, ce serait une petite fille de 7 ans qui se serait acharnée sur lui en échappant à la surveillance des médecins et des infirmiers. "Mon fils était entré à l'hôpital mercredi pour soigner une gastro-entérite. Vendredi matin, j'ai dû m'absenter pour m'occuper de son grand frère, âgé de 2 ans. Puis j'ai reçu un coup de fil de l'hôpital, me disant que le médecin voulait me parler, sans plus de précisions. Vous pouvez imaginer le choc quand j'ai vu dans quel état était mon fils" raconte la mère affolée.

La maman du petit Arthur porte plainte contre l'hôpital

Choquée mais aussi très en colère, la mère du petit Arthur a décidé de porter plainte contre l'hôpital. Ce vendredi, Céline Delanoue a déposé une plainte contre le centre hospitalier de Marne-la-Vallée pour défaut de surveillance. Ce samedi, la maman a accompagné son fils à l'hôpital de Villeneuve-Saint-Georges pour lui faire faire des examens. "Il a vu un ophtalmologiste, un pédopsychiatre et un chirurgien facial. Je dois désinfecter quotidiennement ses plaies et surveiller son �?il, qui saigne un peu. J'ai aussi rendez-vous avec un pédopsychiatre, car depuis il est très choqué. Il cherche en permanence ses parents du regard et ne s'endort que dans mes bras". La maman n'aura que 72h d'arrêt de travail pour s'occuper de son fils. http://dai.ly/x3playp

Le père de la fillette a accepté de parler

Le père de la petite fille désignée comme l'agresseur du jeune enfant a accepté de répondre aux questions de nos confrères du Parisien : "Ma fille était à l'hôpital pour une infection urinaire. Mais elle est handicapée et ne parle pas. Elle n'a jamais eu de comportement violent mais comme elle ne parle pas, quand elle a besoin de s'exprimer, il lui arrive de griffer les gens.  Quand j'ai demandé au personnel de l'hôpital comment ma fille avait pu sortir de sa chambre, traverser tout le service, passer devant le local des infirmières et aller jusqu'à la chambre de ce bébé, on m'a répondu qu'ils ne pouvaient surveiller en permanence tous les enfants. Si c'est bien ma fille qui a griffé ce bébé, ça n'a pas pu se passer en quelques secondes, comme le prétend l'hôpital. Elle n'a que 7 ans. Pour faire autant de marques, il a fallu que ça dure un peu". Le papa de la jeune fille, tout comme la maman d'Arthur a la ferme intention de porter plainte contre l'hôpital. La direction de l'hôpital refuse de se prononcer  en se planquant derrière l'aspect "confidentiel" du dossier. "Si l'hôpital me propose une compensation financière par le biais de son assurance, il est hors de question que j'accepte. Ce qui est arrivé à mon fils aurait pu arriver à n'importe quel autre enfant. Il faut que cela cesse" conclut Céline Delanoue