Une fillette est morte à cause d'un Kinder Surprise

URBAN HIT

2 février 2016 à 14h08 par La rédaction

Une petite toulousaine de 3 ans est morte à cause d'un Kinder Surprise

Deux semaines après le drame, le parquet de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) a annoncé qu'elle s'était étouffée avec la pièce du jouet d'un Kinder Surprise. Cependant, le parquet ajoute qu'aucune infraction pénale n'est à noter  de la part du fabriquant Ferrero. "En l'état de la procédure et des investigations menées, aucune infraction pénale n'est constituée à l'égard de quiconque" indique le Procureur de la République à Saint-Gaudens. La mère de la petite fille a déclaré aux gendarmes se trouver dans le salon avec sa fille lorsque celle-ci a avalé une petite roue provenant du jouet. "Le grand-père de l'enfant, très vite sur les lieux, réussissait à extraire l'objet. l'enfant, dans un état comateux, (...) décédait au cours de la nuit" ajoute le Ministère Public.

Pour Ferrero, la sécurité de l'enfant est primordiale 

Dans la notice, il est bien précisé que le jouet ne peut être "utilisé par un enfant de moins de 3 ans" et nécessite "la surveillance d'un adulte pour ceux de plus de trois ans". Néanmoins, l'enquête affirme que la petite fille avait l'habitude de s'amuser avec le jouet depuis un mois sans avoir aucun soucis. Dans un communiqué, le groupe Ferrero a affirmé que "la sécurité des consommateurs, et en particulier des enfants, a été, est, et sera toujours sa priorité numéro 1". Depuis 40 ans, le fabriquant propose des produits présentant le moins de danger possible pour le consommateur. Dans un rapport datant de 2014, Ferrero avait précisé que Kinder Surprise "observe des directives pour empêcher les enfants de se blesser s'ils utilisent les jouets de manière inadéquate. Ces directives se traduisent en précautions précises s'agissant de la morphologie des jouets et s'appliquent entièrement ou partiellement selon le jouet et sa forme". Un jouet présent dans les Kinder Surprise ne doit pas contenir de parties sphériques ou ovales, de trous, de "très petites parties" ou encore de "parties de couleur marron pouvant se confondre avec le chocolat"