USA : exécution à la chaise électrique, une première depuis 2013

URBAN HIT

2 novembre 2018 à 16h50 par La rédaction

Les derniers mots d'Edmund Zagorski ? "Let's rock" !

Edmund Zagorski a été condamné à mort pour un double meurtre commis en 1984. La justice américaine ayant décidé de remplacer la chaise électrique par les injections létales, ce dernier allait donc devoir subir durant de nombreuses minutes. Toutefois, lui et ses avocats ont demandé un recours auprès des juges. La raison ? En cas d'injection, le condamné va souffrir au cours de 10 à 18 dernières minutes de sa vie. 

En cas d'électrocution, le choc sera insoutenable sur une période allant de 15 à 30 secondes. Face à ces explications, les magistrats ont accepté la demande du condamné qui a donc reçu un choc violent avec le courant électrique. Sanglé, afin d'éviter qu'il ne se lève, ce dernier avait également des éponges imbibées d'eau salée, disposées au niveau de sa tête et de ses chevilles afin de faciliter le passage du courant. 

Il a été prononcé mort à 19h26, heure locale.