USA: un homme condamné pour avoir violé un âne revient vers le juge pour exiger une peine plus sévère

URBAN HIT

6 janvier 2016 à 10h08 par La rédaction

Aux Etats-Unis, un ouvrier agricole est condamné à une mise à l'épreuve pour avoir agressé sexuellement un âne...

Paradoxalement, c'est le condamné qui a jugé sa peine trop faible. Il est donc allé voir le juge pour demander une sanction plus lourde. Par la suite, il a écopé de 30 jours de prison. Gideon Swartzentruber, un ouvrier agricole du Wisconsin a été pris la main dans le sac par son patron en pleine partie de jambes en l'air avec un âne. L'homme explique aux enquêteurs que ses parties génitales "étaient devenues incontrôlables", que cela l'avait "rendu fou". Suite à son acte zoophile, il risquait de passer un séjour tout frais payé derrière les barreaux mais cette histoire s'est finie par une simple mise à l'épreuve. En effet, il devait faire neuf mois de prison ferme et payer une amende de 10.000$ selon le Marshfield News Herald. En fin novembre, lors de son procès le juge a été clément avec lui en le condamnant à un an de mise à l'épreuve et une amende de 443$. Mais là, coup de théâtre : un mois plus tard, l'homme retourne voir le juge en lui déclarant que sa peine est trop faible et qu'il voudrait une sanction plus sévère. Celui-ci n'a pas bronché pour répondre à sa demande, il fera 30 jours de prison ferme.