Victime de viols répétés, elle se présente au commissariat avec une preuve irréfutable appartenant à son violeur

URBAN HIT

15 février 2016 à 12h25 par La rédaction

Une jeune maman, victime de viol s'est présentée, de bon matin  au commissariat de Churhat, en Inde, pour déposer plainte.  Elle n'est pas venue les mains vides. En effet elle a amené avec elle une preuve irréfutable de son viol...

818225-la-grand-mere-d-une-enfant-violee-le-17-octobre-2015-a-new-delhi

l'événement s'est produit jeudi dernier dans un commissariat de Churhat, une petite ville en Inde. Il était environ  6 heures du matin, quand  une femme, la trentaine fait son entrée avec  ses trois enfants pour déposer plainte pour viol. Ce qui est extraordinaire dans cette affaire c'est que la femme n'est pas venue les mains vide.  Mais elle s'est présentée avec  les organes génitaux de son agresseur. Elle les avait coupe à l'aide d'une faucille pour échapper à son violeur selon le journal "Le Times of India".

La police s'est immédiatement rendue au domicile de la jeune femme secourir l'agresseur et lancer l'enquête. Elle n'a  trouvé personne sur place.   L'homme s'était suicidé en se pendant à un arbre dans les environs de la maison.

L'histoire est sordide, Le violeur n'était autre que le beau-frère de la femme et vivait avec elle. Il profitait depuis quelques jours de l'absence du mari en déplacement professionnel pour abuser de sa victime. Il l'avait  fait à plusieurs reprises.

La victime a indiqué à la police avoir «fait semblant d'être consentante pour couper ses parties intimes à l'aide d'une faucille». Elle a expliqué aux forces de l'ordre que c'était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour stopper son agresseur et qu'elle ne regrettait pas son geste.