tonimage
tonimage

Violée, elle se fait juger et écope de 30 ans de prison !

URBAN HIT

8 juillet 2017 à 9h47 par Florian

L'étudiante, qui avait 18 ans au moment des faits, a également accouché d'un bébé mort-né.

Terrible injustice. En effet, une jeune adolescente âgée de 18 ans s'est fait violer à San Salvador, la capitale du Salvador. Tombant enceinte du violeur, celle-ci accouchera finalement d'un bébé mort-né. Jugée pour homicide volontaire, celle-ci a finalement été reconnue coupable  et devra purger une peine de prison de... 30 ans.

Selon son témoignage, la jeune femme aurait accouché le 6 avril 2016 dernier, dans sa salle de bains. N'aillant pas dénoncé le viol à la police en raison de menaces faites à sa famille, le bébé serait ainsi mort-né. Sa condamnation « est injuste et nous allons faire appel », a d'ailleurs déclaré Morena Herrera, du Groupement citoyen pour la dépénalisation de l’avortement thérapeutique, éthique et eugénique (ACDATEE). Condamnée « sans aucune preuve directe », la jeune femme et ses avocats crient au scandale. En effet, la cour a estimé que la jeune femme aurait avorté et ce même si l'autopsie a révélé que le bébé est décédé d'une pneumonie.

Au Salvador, l’avortement est interdit et les femmes avortant en raison de complications peuvent également être condamnées à des peines de prison pouvant aller jusqu’à 40 ans ! Au jour d'aujourd'hui, 17 femmes sont incarcérées à Salvador pour avortement, crime classé comme homicide avec circonstances aggravantes.