Voilà comment les Bleus vont se qualifier face à l'Argentine

URBAN HIT
Crédit: David Vincent/AP/SIPA

30 juin 2018 à 5h11 par La rédaction

Une victoire, finalement méritée.

Vous le savez, à 16h, notre belle équipe de France affrontera l'Argentine en 8e de finale de cette Coupe du Monde qui avouons le, n'est pas non plus des plus motivantes (du moins, jusqu'ici). L'occasion pour nous de nous projeter et voilà le meilleur scénario qui est ressorti de notre étude ultra-poussée de la rencontre :

On allume la télé et la, surprise, c'est FloTov qui est titulaire en attaque. Problème, dès le coup d'envoi, le Marseillais qui n'a plus l'habitude de jouer se tord la cheville, le ballon étant trop lourd pour ses petits pieds. Résultat ? 3 semaines out et surtout, une place sur le banc retrouvée. Giroud prend la relève dans ce 4-2-3-1 concocté par la Dèch.

Les premières minutes sont poussives et Pogba enchaîne les Pogtristesses alors que N'Golo Kanté arrive enfin à se dédoubler. Nous jouons à 12 contre 11, le match est gagné, c'est certains. Oui, mais en face, il y a Messi. 13e minute, l'Argentin prend la place son gardien sur un coup franc tiré par Griezmann des 25 mètres. Il arrête la balle avec la tête, remonte tout le terrain et danse un air de tango avec Lloris avant de le crucifier. 1 but à 0 pour l'Argentine, début des doutes pour les supporters mais la France elle, est sereine. 

Sur l'engagement, Giroud se blesse lui aussi, décidement, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Entorse de la cheville, résultat, 3 semaines d'infirmerie pour lui aussi. Deschamps n'en revient pas et balance alors son fameux "il est serious lui ?". C'est à ce moment  que la sécu vérifie les badges de tout le monde. Le coach français a encore oublié le sien... Il va devoir quitter le terrain et regarder la France se qualifier des tribunes. Car oui, la France va se qualifier : égalisation de Fekir à la 32e sur une passe d'Angel di Maria qui a souhaité fêter le départ du français de notre bonne vieille L1. À la mi-temps, le score est de 1 but partout.

La rencontre reprend alors. Et il ne se passe absolument rien, les joueurs ayant la frousse de s'en prendre un deuxième, Pogba expliquant même à Messi comment faire une Pobgdanse après un but. D'ailleurs, les deux joueurs seront tellement absents du match qu'ils ne verront pas le second but français, du soldat Matuidi qui après avoir couru 145km sans faire un passement de jambes, s'écroulera dans la surface avant de cogner le ballon de la tête, sans le faire exprès bien évidemment. Les bleus prennent l'avantage et le garderont jusque la fin du match, sauvés notamment par Benjamin "Jeff Tuche" Pavard qui coupera 2/3 centres grâce à son abondante chevelure. Direction les quarts contre le Portugal.