SPORT

Zlatan Ibrahimovic : il humilie le PSG en révélant les coulisses !

07 novembre 2018 à 14h24



Le géant suédois est tout de même resté quatre ans à Paris. On le sait, le suédois n'a jamais vraiment voulu venir du côté de Paris. Et oui, Zlatan se sentait vraient bien à Milan, cependant le football a évolué et les clubs sont désormais prêt à dépenser des fortunes afin de s'offrir de grandes stars. C'est notamment le cas du PSG qui a décidé d'attirer le suédois.

"Galliani (Adriano de son prénom, ex président du Milan AC, ndlr) m'avait dit : 'Ne t'inquiète pas Zlatan, on ne te vendra pas'. Quelques semaines plus tard, j'étais dans ma maison de Vaxhol, je venais tout juste de me faire une sortie en jet-ski quand j'ai vu que j'avais cinq appels manqués de Mino ". "Leonardo va t'appeler". "Leonardo ? Quel Leonardo ?" s'est demandé Zlatan Ibrahimovic, "puis d'un coup je réalise, il me parle de Leonardo, le directeur sportif du PSG. Je réponds alors à Mino : 'Ecoute, je ne répondrai pas à son appel. Galliani m'a confirmé qu'il ne me vendrait pas'. Puis, Mino m'a simplement dit : 'Je sais, mais ils t'ont déjà vendu'" a récemment confié le suédois dans un livre qui ne devrait pas tarder à paraître.

Cependant, ce dernier a usé de quelques stratagèmes afin de tenter d'inverser la tendance, dont imposer des conditions hautement improbables. Malheureusement pour lui, cela n'a pas fait flancher la direction parisienne... "Quand j'ai parlé à Mino cet été-là, je lui ai dit qu'on allait rendre la tâche difficile au PSG. Je voulais garder mon salaire milanais et je voulais qu'ils disent quelque chose comme : 'Mec, tu exagères, tu demandes trop'. Je voulais me servir de ça pour qu'ils se retirent. Donc j'ai dit à Mino de noter tout ce que je voulais. J'ai listé tous mes souhaits et quand j'ai terminé, j'ai dit à Helena (sa compagne) qu'ils n'allaient jamais accepter ça, que c'était impossible. Vingt minutes après, Mino m'a rappelé et m'a dit : 'Tu as tout ce que tu as demandé'. Après ça, il n'y avait plus de retour en arrière possible donc je lui ai dit : 'Ok, prépare tout'. Je suis un homme de parole. Quand je dis quelque chose, je le fais".