Société

Ce qui change au 1er février 2024 : électricité, épargne..

1er février 2024 à 12h35

Ce qui change au 1er février 2024 : électricité, épargne..

Dès le 1er février, les Français doivent s'adapter à une série de modifications économiques, incluant les prix de l'électricité, les taux d'épargne et les coûts de transport.

Le mois de février apporte son lot de nouveautés pour les finances des ménages français. Parmi les changements notables, une hausse significative des tarifs de l'électricité pointe à l'horizon. En effet, les prix réglementés bondissent de 9,8% pour les tarifs heures pleines/heures creuses et de 8,6% pour les tarifs de base. Cette augmentation est le résultat de la fin du bouclier tarifaire, une mesure gouvernementale temporaire pour contrer la flambée des coûts. Les consommateurs verront également une augmentation de la taxe sur l'électricité, qui passera à 21 euros le mégawattheure.

Les épargnants ne sont pas en reste avec la réduction du taux d'intérêt du Livret d'épargne populaire (LEP), qui descend de 6% à 5%. Malgré cette baisse, le LEP reste avantageux avec un rendement supérieur à la formule de calcul traditionnelle. Le Livret A, quant à lui, conserve un taux fixe de 3% jusqu'en janvier 2025, malgré une formule de calcul qui suggérerait un taux plus élevé.

Sur les routes, les automobilistes devront composer avec une augmentation des péages d'autoroutes. Selon les réseaux, cette hausse varie entre 2,71% et 3,08%, un ajustement attribué à l'inflation et aux nouvelles taxes sur les infrastructures de transport.

Les voyageurs réguliers en train subiront également un ajustement tarifaire. Les abonnements TGV Max Actif et TGV Max Actif+ de la SNCF voient leurs prix augmenter de 10% et 5% respectivement, affectant uniquement la seconde classe. Ces abonnements sont particulièrement prisés des personnes pratiquant le télétravail.

Une simplification administrative est à noter pour les bénéficiaires du RSA ou de la prime d'activité. Ils devront désormais déclarer le 'montant net social' sur leurs déclarations trimestrielles, une mesure visant à réduire les erreurs de calcul.

Les chauffeurs de VTC ne sont pas oubliés, avec une augmentation du prix minimal des courses. Cette mesure entraîne une hausse des tarifs pour les utilisateurs, qui devront payer un minimum de 10,62 euros ou 11,25 euros selon les plateformes de VTC.

En matière de succession, les démarches pour obtenir un crédit de paiement auprès de Bercy sont facilitées, avec un délai de réponse réduit et un temps allongé pour constituer les garanties nécessaires.

Enfin, les retraités verront le fruit de la revalorisation de leur pension de 5,3% suite à l'inflation, avec un premier versement visible dès le 9 février, sauf pour les affiliés à la caisse régionale d'Alsace-Moselle qui bénéficieront de ce coup de pouce dès le 1er février.


.swiper-button-prev.swiper-button-rounded { background-color: transparent; }