Suicide assisté : l'influenceuse Olympe atteinte du TDI se confie

Suicide assisté : l'influenceuse Olympe atteinte du TDI se confie

20 janvier 2023 à 14h17 par La Rédaction

L'histoire bouleversante d'Olympe, une jeune femme atteinte d'un trouble dissociatif de l'identité qui a choisi de se faire euthanasier.

La jeune Youtubeuse Olympe, de son vrai nom Lily, a annoncé en début d'année 2023 qu'elle souhaitait avoir recours au suicide assisté en Belgique avant 2024. Atteinte d'un trouble dissociatif de l'identité (TDI), la jeune femme souffre depuis plusieurs années de cette maladie et se dit épuisée de vivre avec.

Dans un post Instagram, Olympe a expliqué à ses followers être "très épuisée" par sa maladie et les traumatismes vécus depuis son enfance. Elle a également présenté sa maladie aux téléspectateurs de l'émission "Ça commence aujourd'hui" pour sensibiliser les gens sur ce sujet peu connu.

Le TDI est une maladie rare et peu connue. Selon une étude américaine, c'est 1,5% de la population qui serait atteinte de ce syndrome. Il survient généralement à la suite d'un stress ou d'un traumatisme vécu dans l'enfance (maltraitance physique, sexuelle, émotionnelle, mort d'un parent). Le TDI entraîne l'apparition de plusieurs identités ou "alters" qui peuvent prendre le contrôle à tout moment, ce qui rend la vie du patient difficile et impacte sa vie sociale, émotionnelle et possessionnelle.

Olympe, qui est diagnostiquée d'une dépression à l'âge de 8 ans, d'un trouble anxieux et borderline, et finalement d'un TDI à 20 ans, vit désormais avec 16 alters. Elle a expliqué que certains alters ont essayé de la tuer et que certains moments sont difficiles car les alters peuvent prendre le contrôle à tout moment.

Malgré la difficulté de vivre avec ce trouble, la jeune femme a décidé de mettre fin à ses jours de manière médicale. Elle a tenu à préciser que son TDI n'était pas la seule cause, mais qu'elle ne souhaitait plus endurer cette souffrance. Cette annonce a suscité de nombreuses réactions de soutien de ses followers et de la communauté médicale, qui rappelle l'importance de la prise en charge des patients atteints de troubles dissociatifs de l'identité.