« Cannibale des Pyrénées » : « Il m’a demandé de l’achever », témoigne l’homme qui l’a neutralisé

« Cannibale des Pyrénées » : « Il m’a demandé de l’achever », témoigne l’homme qui l’a neutralisé

14 novembre 2022 à 23h28 par La Rédaction

Le gérant d’auto-école qui a neutralisé Jérémy Rimbaud, raconte son face-à-face avec celui qui s’était évadé de son hôpital psychiatrique avant d’agresser une retraitée à Toulouse

Le soir du 14 novembre 2013 le cannibale nommé Jérémy Rimbaud, a tué puis mangé le cœur et la langue de Léopold Pédèbidau un agriculteur retraité de 90 ans. Dans la même soirée, il rencontre un autre agriculteur du nom de Jean Camy, l'homme de 42 ans se fait agresser avec un violent coup sur l’épaule de la même barre de fer qui a servi à tuer Léopold. Il parvient malgré tout à se défendre et repousse son agresseur. Dans un reportage de BFMTV Jean s'exprime : "je livrais du maïs sur mon tracteur, il est arrivé de nulle part et il est venue m’agresser avec une barre de fer, c’était très violent. Par la suite, j’ai pu attraper la barre de fer, et on s’est battu sur le sol. C’était un surhumain, je lui ai mis un coup dans les côtes, il n’a pas bougé, c’est là que j’ai compris qu’il était très dangereux il a tordu la barre de fer"

Mais le mercredi 19 janvier 2022 Jérémy s’enfuit de son unité de soin et tombe nez à nez avec une retraitée de 72 ans, il la frappe alors violemment à la tête avec un bâton en bois. Mais un voisin patron d'auto-école, entend « des cris atroces » il décide d'intervenir et de la secourir, en voyant la retraitée « dans une mare de sang ». Toujours dans un reportage fait par BFMTV le voison à témoigner en direct :"je lui crie de ne pas bouger. Je retourne chez moi chercher une arme factice, histoire de l'impressionner et de le tenir avant l'arrivée de la police. Je lui ai parlé comme un flic dans un film d’action et ça a marché. C’était assez délirant, et à un moment il m’a demandé de l’achever. Il n’était pas KO mais ça l’a calmé jusqu’à l’arrivée de la police"

On peut féliciter ce jeune homme pour sa courageuse intervention qui a sauvé la vieille dame.