Paris : "notre chat a été exécuté" elle demande justice à la SNCF

Paris : "notre chat a été exécuté"  elle demande justice à la SNCF

20 janvier 2023 à 12h23 par La Rédaction

La mort tragique d'un chat sur les rails de la gare Montparnasse, la SNCF pointée du doigt pour son inaction.

Un incident tragique s'est produit le 2 janvier dernier à la gare Montparnasse de Paris lorsqu'une femme nommée Georgina a vu son chat, Neko, être écrasé par un TGV alors qu'elle avait demandé aux agents de la SNCF d'intervenir. Selon le témoignage de Georgina, rapporté par Le Parisien, elle et sa fille de 15 ans, Melaïna, se préparaient à quitter Paris pour se rendre à Bordeaux lorsque Neko, transporté dans une sacoche, a réussi à s'échapper et à élire domicile sur les rails du train. Les deux femmes ont immédiatement repéré le chat et ont alerté le personnel de la gare, mais ils ont été refusés d'intervenir.

"On nous a dit: 'Ce n’est qu’un chat' ou encore 'lorsque le train va partir, il va s’échapper'", se souvient Georgina. La SNCF a expliqué qu'il était formellement interdit aux deux femmes de tenter de sauver l'animal eux-mêmes en raison de la sécurité des voies électrifiées. Malgré les négociations de 20 minutes, la société ferroviaire a maintenu sa position et le TGV a démarré comme prévu, entraînant la mort de Neko.

"Notre chat a été exécuté", dénonce Melaïna. La SNCF a expliqué que pour des raisons de sécurité, il est interdit de descendre sur les voies électrifiées et que cela peut causer des blessures graves. Cependant, Georgina déplore que la société ferroviaire n'ait pas pris les mesures nécessaires pour sauver Neko, malgré les 20 minutes de négociations qui ont eu lieu avant le départ du TGV. Le chat est finalement resté sur les rails et a été coupé en deux par le train.