Société

Participation Record et Le Nouveau Front populaire en tête du second tour des législatives 2024

7 juillet 2024 à 20h17

Participation Record et Le Nouveau Front populaire en tête du second tour des législatives 2024

Les électeurs français ont montré un fort engouement pour les élections législatives de 2024, avec une participation qui a battu des records à la fermeture des bureaux de vote.

Le Nouveau Front populaire (NFP) est arrivé en tête du second tour des élections législatives, devançant Ensemble et le Rassemblement national (RN) et ses alliés.

"Notre peuple a clairement écarté la solution du pire", a déclaré Jean-Luc Mélenchon après les résultats. Il a salué l'effort et la mobilisation des électeurs, soulignant que la gauche a obtenu une majorité relative devant Ensemble et le Rassemblement national.

Réactions de l'Élysée

Selon l'entourage d'Emmanuel Macron, la question est désormais de savoir si une coalition cohérente pourra atteindre les 289 députés nécessaires pour une majorité. "On avait annoncé le bloc central mort : il est là, même après sept ans de pouvoir", a déclaré l'Élysée. Ils ont aussi souligné que la participation montre que la dissolution était nécessaire.

Forte participation électorale

À 17 heures, le taux de participation national a atteint 59,71 %, dépassant celui du premier tour et des précédentes élections législatives de juin 2022. C'est le taux le plus élevé à cette heure depuis 1981, indiquant un regain d'intérêt pour la politique.

Pas de majorité absolue à l'Assemblée nationale selon BFMTV

Ni le Nouveau Front populaire, ni Ensemble, ni le Rassemblement national n'ont réussi à obtenir une majorité absolue à l'Assemblée nationale. Voici la projection des sièges d'après Elabe pour BFMTV :

  • Extrême gauche (Lutte ouvrière et autres) : 0 siège
  • Nouveau Front populaire : 175 à 205 sièges
  • Divers gauche et dissidents : 11 à 13 sièges
  • Ensemble (Renaissance, MoDem, Horizons, etc.) et Divers centre : 150 à 175 sièges
  • Les Républicains (LR), Divers droite et UDI : 60 à 70 sièges
  • Rassemblement National et alliés (dont LR Ciotti) : 115 à 150 sièges
  • Divers souverainistes et Extrême droite : 0 à 1 siège
  • Autres (divers, divers écologistes, régionalistes, etc.) : 10 à 14 sièges