tonimage
tonimage

Pop Smoke : son assassin n’aurait que 15 ans

Pop Smoke : son assassin n’aurait que 15 ans

10 mai 2021 à 19h50 par Othmane Taki

Dans la nuit du 18 au 19 février 2020, le rappeur américain Pop Smoke a été assassiné alors qu’il se trouvait dans une maison du quartier d’Hollywood Hills. Presque un an après l’arrestation des coupables présumés, de nouveaux détails sont apparus lors de l’audience préliminaire.

Alors que l’un des assassins présumés de Pop a eu une audience préliminaire au tribunal il y a peu, nous apprenons de nouveaux détails sur la journée ayant coûté la vie à l’artiste. 

Selon un rapport signé dans les colonnes du New York Daily News, le détective du LAPD Christian Carrasco a témoigné durant l’audience de Corey Walker, l’un des trois adultes soupçonnés du meurtre de Pop Smoke. Les identités des deux autres personnes impliquées n’ont pas été dévoilées, mais il a été confirmé qu’elles étaient mineures (15 et 17 ans). Et d’après l'inspecteur Camacho, le garçon aurait rapporté les faits de la soirée à un camarade de cellule en mai dernier, alors qu’il se trouvait dans un centre de détention pour mineurs.

A l’époque, les quatre suspects tous membre d’un gang, avaient découvert l'endroit où se trouvait Pop Smoke. Ce dernier avait partagé sur son compte Instagram les cadeaux reçus par des marques, et sur l’une des étiquettes on pouvait distinguer l’adresse de sa location. Il ses seraient introduit chez lui Alors qu’il prenait sa douche, pour lui dérober de l'argent et les précieux accessoires.

L’un des assaillants aurait pointé une arme sur le front de la jeune femme accompagnant Smoke, tandis que ce dernier aurait été surpris dans la salle de bain. Tentant de s’échapper sans succès, il sera rattrapé, exécuté puis frappé à coups de pieds, une révélation qui aura particulièrement choqué sa mère, présente lors du témoignage. Le principal suspect, celui soupçonné d’avoir tiré sur l’artiste, serait mineur. 

La partie de l’histoire concernant les bijoux de Bashar Barakah Jackson, le vrai nom de Pop Smoke, corrobore la version de Corey Walker, le seul suspect majeur de ce meurtre. Ce dernier encourt la peine de mort si il est reconnu coupable.