Société

Un ex-chef du Pentagone fait des révélations sur les OVNI

28 janvier 2024 à 11h04

Un ex-chef du Pentagone fait des révélations sur les OVNI

Un ancien responsable du Pentagone dénonce la présence d'adeptes des théories du complot au sein du gouvernement américain, ceux-ci alimentant les mythes sur les OVNIs.

Sean Kirkpatrick, ex-chef du Pentagone, a récemment fait des déclarations surprenantes concernant l'influence de certains fonctionnaires américains sur les théories autour des objets volants non identifiés (OVNIs). Un mois après avoir quitté son poste, il révèle que des adeptes de théories du complot travaillent au sein du gouvernement, dépensant des fonds publics pour des enquêtes sur les extraterrestres, malgré l'absence de preuves concrètes de leur existence.

Dans un podcast intitulé 'In the Room With Peter Bergen', Kirkpatrick a pointé du doigt un 'groupe restreint de personnes' pour leur rôle dans la dissémination de rumeurs sur des programmes secrets liés aux OVNIs. Il cite l'exemple de David Grusch, un ancien responsable du renseignement, qui avait mentionné l'existence de 'véhicules extraterrestres intacts' et de substances biologiques non-humaines conservées par le gouvernement.

L'ancien directeur de l'Aaro, le 'Bureau de résolution des anomalies tous domaines', créé pour plus de transparence sur les phénomènes aériens non-identifiés, insiste sur le fait qu'il n'y a 'aucune preuve' de vie extraterrestre ni de complot gouvernemental. Il exprime ses craintes que les décideurs politiques soient influencés par le sensationnalisme plutôt que par les faits.

Sean Kirkpatrick critique également certains membres du Congrès pour leur approche sensationnaliste du sujet, préférant les gros titres aux informations vérifiées. Il souligne la responsabilité des législateurs à faire preuve de discernement et non de chercher l'attention médiatique. Malgré ses efforts pour promouvoir une pensée critique, il admet que changer les croyances de ceux convaincus de l'existence des extraterrestres est un défi comparable à une 'religion' qui dépasse la rationalité.

Les révélations de l'ancien chef du Pentagone soulèvent des questions importantes sur l'utilisation des ressources gouvernementales et l'impact des croyances personnelles sur la politique officielle. Elles incitent à la réflexion sur la manière dont les mythes et les théories du complot peuvent s'infiltrer dans les plus hauts échelons du pouvoir.


.swiper-button-prev.swiper-button-rounded { background-color: transparent; }