Musiques

Révolution dans les classements musicaux français

1er juillet 2024 à 2h16

Révolution dans les classements musicaux français

Une mise à jour majeure des classements musicaux en France va intégrer les streams gratuits dans les ventes d'albums, reflétant ainsi mieux les goûts du public.

Les amateurs de musique en France vont assister à un grand changement dans la façon dont les succès musicaux sont mesurés. À partir du 1er juillet, le Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP) va révolutionner ses classements hebdomadaires en y incluant les écoutes en streaming gratuites, financées par la publicité. Cette décision marque une évolution significative, puisque jusqu'à présent, seuls les streams payants étaient pris en compte.

Concrètement, cela signifie que chaque sept écoutes gratuites équivaleront à une écoute payante dans le calcul des ventes d'albums. Cette nouvelle formule va permettre de mieux saisir les tendances actuelles de consommation de musique, qui se font de plus en plus en ligne. Les certifications de disques d'or, de platine et de diamant seront également ajustées pour refléter cette nouvelle méthode de comptabilisation.

Alexandre Lasch, directeur général du SNEP, a souligné l'importance de cette mise à jour, qui va apporter une vision plus complète des préférences musicales en France. Les plateformes de streaming, comme Spotify et Amazon Music, voient dans cette évolution une reconnaissance de leur rôle essentiel dans la promotion des artistes et la diffusion de la musique.

Cette intégration des streams gratuits dans les classements est une étape cruciale pour l'industrie musicale, qui s'adapte ainsi aux réalités de l'ère numérique. Elle promet une représentation plus fidèle de la popularité des artistes et de leurs œuvres, et pourrait influencer la manière dont la musique est produite et consommée à l'avenir.