Shaïna, violée à 13 ans, brûlée vive à 15 ans : la peine honteuse de ses agresseurs.

Shaïna

3 mars 2022 à 13h06 par La Rédaction

Les peines des agresseurs de la jeune Shaïna, violée puis brûlée vive à l’âge de 13 ans, ont été annoncées. C’est une honte !

Pour rappeler les faits, retour à la fin de l’été 2017. Shaïna était alors âgée de 13 ans. En couple avec un garçon décrit comme violent et humiliant, la relation des deux adolescents n’avait rien d’une amourette. Un jour, le petit copain prénommé Ahmed aurait menacé Shaïna de dévoiler des clichés d’elle dénudée (obtenus sous la contrainte) à moins qu’elle ne le suive lui et ses amis dans un hôpital désaffecté. 

Une agression diffusée sur les réseaux sociaux.

D’après la jeune fille, elle aurait à peine franchi l’entrée de l’hôpital que son petit copain l’aurait tirée par les cheveux, la guidant vers une pièce isolée. Il lui aurait alors demandée de lui faire une fellation. Ne daignant pas bouger, deux adolescents sont venus afin de maintenir la jeune Shaïna. Ils l’ont alors déshabillée avant de l’agresser sexuellement par l’usage d’un tube de « Labello » ainsi que de leurs doigts.

Le soir-même, Shaïna se rend au commissariat accompagnée de sa mère afin de déposer plainte. Sa parole est d’ailleurs mise en doute par les policiers lors de son audition, réaction assez fréquente lors d’affaires similaires, d’autant plus que rares sont les femmes osant en parler et déposer plainte. 

La médecin légiste, après l’avoir examinée, mentionne dans son rapport qu’aucun signe affect, de tristesse, de honte ou de culpabilité n’a été perçu. On relève tout de même de nombreuses ecchymoses notamment à l’intérieur de ses cuisses. 

Est alors annoté en majuscules « NE MANIFESTE AUCUNE ÉMOTION PARTICULIÈRE » dans le rapport de la policière, ce qui n’a pas manqué de faire croire à la victime qu’elle était fautive et d’intérioriser sa douleur. 

Des vidéos retrouvées dans le téléphone d’Ahmed ont tout de même pu être utilisées afin de faire régner la vérité. On y voit Shaïna dénudée en train de se faire insulter et violenter. Les vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux lui ont créé une réputation de « fille facile » au sein de sa cité, lui faisant vivre deux ans d’humiliation et de harcèlement. 

En mai 2019, alors qu’elle croise Ahmed dans la rue, elle sera passée a tabac pour avoir « osé porter plainte ».

Shaïna brûlée vive à 15 ans.

Deux ans plus tard, au cours de l’été 2019, Shaïna a fait la rencontre de son nouveau petit-ami. Il a alors deux ans de plus qu’elle. Deux mois après leur première rencontre, le corps dépourvu de vêtements, parsemé de plaies et en partie calciné, a été retrouvé dans un cabanon de Creil. Shaïna avait été poignardée et brûlée vive. Elle avait avoué être enceinte d’une dizaine de jours lorsqu’elle a été tuée.

« Je l’ai fumée … je préfère prendre trente ans plutôt que d’être le père d’un bâtard, d’un fils de pute. », aurait déclaré le jeune homme à un de ses amis. Il niait pourtant les faits lors de sa mise en examen.

Les peines sont tombées.

Ce mardi, trois des quatre agresseurs de Shaïna ont été reconnus coupables d’agression sexuelle et de violence en réunion. 

Le principal prévenu, âgé de 14 ans au moment des faits, a reçu une peine de 12 mois de prison avec sursis. Les deux autres accusés ont été condamnés à 8 mois avec sursis, ayant participé à l’agression, des peines jugées beaucoup trop faibles par l’avocate du Collectif contre le viol, Zoé Royaux, qui avait d’ailleurs accepté de se porter partie civile. Quant au quatrième accusé, il a été relaxé. 

Les peines annoncées sont d’ailleurs deux fois plus faibles que celles demandées lors des réquisitions. Ayant déposé plainte pour viol à l’époque des faits, les poursuites avaient été requalifiées en agression sexuelle. 

Quant aux dommages et intérêts accordés à la victime et à sa famille, ils sont extrêmement faibles. En moyenne, ils s’élèvent à 25 000 euros pour ce type d’affaires. En l’occurrence, ce sera un total de 3 000 euros pour Shaïna, 1 000 euros pour chacun de ses parents et 500 euros pour son grand frère … 

Le jugement du jeune homme l'ayant assassinée devrait bientôt avoir lieu.