Sous l'emprise de meth, il risque 20 ans de prison pour avoir sauté d'un avion

Un homme risque 20 ans de prison pour avoir sauté d'un avion

6 juillet 2021 à 9h29 par Ziad Drissi

Sous l’effet de méthamphétamine, drogue popularisée par la série Breaking Bad, un homme saute d’un avion juste avant son décollage de Los Angeles.

Ces derniers jours le Washington Post rapportait une histoire farfelue, Luis Antonio Victoria Dominguez 33 ans a décidé de sauter d’un avion avant son décollage. Installé depuis peu, il aurait prévenu la passagère qui se trouvait à coté de lui de ses intentions. Quelques instants plus tard il affirme « Je suis sérieux » puis s’élance vers l’avant de l’appareil. Il essaye en vain de pénétrer dans le cockpit puis décide d’ouvrir une issue de secours avant de sauter de l’appareil en mouvement. Une chute qui lui coutera une fracture à la jambe droite.

Dans son aventure au sein de l’avion, l’homme aurait poussé un steward pour arriver à ses fins avant de se défaire de l’emprise d’un autre passager qui essayait de le retenir. Après son saut, le protagoniste atterrit violemment sur le tarmac. Il sera pris en charge sur place puis sera transporté à l’hôpital. Dans son mouvement, puis à cause de l’ouverture soudaine de l’issue de secours, Luis a même réussi à déployer le toboggan d’urgence. 

Ouverture du toboggan d'urgence à LAX

Le jeune homme aurait confié aux enquêteurs du FBI avoir consommé plusieurs bières puis avoir acheté beaucoup de méthamphétamine pour 20 dollars. Il aurait consommé ses produits stupéfiants entre le mercredi et jeudi tout en accélérant le rythme. Il aurait raté deux vols, un jeudi soir et l’autre vendredi matin. Une fois installé, il raconte avoir commencé a subir une descente des substances consommées. Souhaitant se rendre à Salt Lake City, il aurait entendu certains passagers dire que l’appareil ne se dirigeait pas vers cette ville. Conséquence : la panique d’un homme en manque, qui aurait poussé le jeune homme à mettre sa vie et celle d’autres voyageurs en danger.

Aujourd’hui l’homme risque jusqu’à 20 ans de prison pour ses actes irresponsables au bord de l’appareil.