Faits divers

Tragédie dans un lycée : une enseignante poignardée à mort par un élève

22 février 2023 à 17h58

Tragédie dans un lycée : une enseignante poignardée à mort par un élève

un élève poignarde mortellement son professeur d'espagnol dans un lycée privé

Le mercredi 22 février 2023, une enseignante d'espagnol de 50 ans a été poignardée au sternum par un élève de 16 ans dans un lycée privé à Saint-Jean-de-Luz, dans les Pyrénées-Atlantiques. La professeure a succombé à ses blessures peu après midi. Après avoir sorti un couteau de son sac, l'élève a fermé la porte de la salle de classe et a frappé l'enseignante. Les élèves ont été confinés pendant environ deux heures avant d'être autorisés à partir. Les autorités ont indiqué que l'élève avait été placé en garde à vue et que la police judiciaire de Bayonne avait été saisie de l'affaire. Le ministre de l'Éducation nationale, Pap Ndiaye, s'est rendu sur place, accompagné du ministre de la Transformation publique, Stanislas Guérini, pour apporter son soutien à la communauté éducative dans son ensemble. Les premiers éléments suggèrent que l'élève souffrait de troubles psychiatriques et avait dit qu'il était "possédé" après son passage à l'acte. Les autorités ont souligné que l'enquête était en cours et que les enseignements ultérieurs apportés par les investigations pourraient conduire à une requalification des faits.

Cet incident a suscité une vive émotion en France. Le président Emmanuel Macron a exprimé son "immense tristesse" et a souligné l'importance de la sécurité dans les écoles. "Cet acte odieux est une atteinte à notre modèle éducatif et à la République", a-t-il déclaré. Le ministre de l'Éducation nationale a également fait part de son chagrin, en déclarant que "rien ne peut justifier de tels actes" et en appelant à la solidarité de tous les enseignants.

Le syndicat national des lycées et collèges a également réagi à cet incident en exprimant sa solidarité avec la famille et les proches de la victime. "Nous ne pouvons pas rester indifférents face à la violence qui s'abat sur notre communauté éducative", a déclaré le secrétaire général du syndicat, Philippe Vincent. Il a également appelé à un renforcement de la sécurité dans les établissements scolaires.

Le gouvernement a également pris des mesures pour renforcer la sécurité dans les écoles. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé que des mesures supplémentaires seraient prises pour garantir la sécurité des élèves et des enseignants. "Nous ne pouvons pas tolérer que nos écoles soient des lieux de violence et d'insécurité", a-t-il déclaré. Le ministre de l'Éducation nationale a également annoncé que des mesures seraient prises pour renforcer la formation des enseignants à la gestion des situations de crise.