Insolite

Un mannequin virtuel gagne 10 000€ sans exister

13 février 2024 à 9h32

Un mannequin virtuel gagne 10 000 € sans exister

Découvrez comment une influenceuse virtuelle, créée par intelligence artificielle, parvient à séduire des milliers d'abonnés et à générer des revenus impressionnants sur les réseaux sociaux.

Imaginez une influenceuse qui publie des photos de sa vie quotidienne, attire des milliers de followers et gagne jusqu'à 10 000 euros par mois. Maintenant, imaginez qu'elle n'existe pas réellement. C'est l'histoire étonnante d'Aitana Lopez, une création digitale qui a pris d'assaut le monde d'Instagram. Aitana, qui a l'apparence d'une jeune femme de 25 ans avec un corps svelte et musclé, est l'œuvre de Rubén Cruz, à la tête de l'agence The Clueless.

Face à des difficultés rencontrées avec des influenceurs humains, Rubén a décidé de concevoir le modèle parfait à l'aide de l'intelligence artificielle. Le but était de créer une influenceuse digitale sans les contraintes liées aux personnalités réelles. Son équipe a même élaboré un quotidien fictif pour Aitana, afin de rendre son profil plus crédible et engageant pour les abonnés.

En quelques mois seulement, Aitana a conquis Instagram et a même signé un contrat avec une marque de compléments alimentaires pour sportifs. Elle possède également un compte OnlyFans, où elle propose du contenu exclusif à ses fans. Ces différentes activités lui permettent de générer une moyenne de 3 000 euros par mois, avec des pics allant jusqu'à 10 000 euros.

La réussite d'Aitana a suscité l'intérêt de nombreuses agences désireuses de créer leur propre mannequin virtuel. L'agence de Rubén Cruz a récemment introduit un second personnage, Maia Lima, une Argentine timide et passionnée de photographie et de voyage. Contrairement à Aitana, Maia présente une personnalité plus réservée, illustrant la diversité que peut offrir la création de modèles virtuels.

Ce phénomène soulève des questions sur l'avenir du marketing d'influence et la place des créations numériques dans l'industrie de la mode et de la publicité. Alors que les avatars virtuels deviennent de plus en plus réalistes et populaires, ils pourraient bien redéfinir les normes de la beauté et de l'interaction sociale sur les réseaux.


.swiper-button-prev.swiper-button-rounded { background-color: transparent; }