Société

Un suicide déclenche une vague de panique à La Défense : que s'est-il vraiment passé ?

20 février 2023 à 12h02

Un suicide déclenche une vague de panique à La Défense : que s'est-il vraiment passé ?

Le suicide d'un homme déclenche la terreur au centre commercial des 4 Temps

Un important mouvement de foule a eu lieu samedi 19 février au centre commercial des 4 Temps à La Défense. Selon une source proche de l'enquête, un homme a sauté depuis les étages et sa chute a provoqué un énorme bruit, entraînant le mouvement de foule. Sur les réseaux sociaux, des vidéos de scènes de panique au centre commercial et sur le parvis de La Défense se sont multipliées, et rapidement des rumeurs de coups de feu ont été propagées.

"Personne n'a compris ce qu'il se passait", a expliqué une témoin au micro de BFMTV. "J'ai vu des gens qui descendaient très vite les escalators dans la galerie. Il y avait des cris et toutes les boutiques ont fermé leurs portes", explique une autre cliente des 4 Temps, indiquant "être restée bloquée" dans l'un des magasins de la galerie.

Dans la panique, "il y a eu des blessés", rapporte un jeune homme, qui a vu des "gens qui se faisaient écraser". "Il y a eu des gens qui sont tombés des escalators", affirme-t-il. L'accès au centre commercial a été rétabli dans la soirée, après que le suicide a été constaté par le visionnage des caméras de surveillance, a indiqué l'Agence France-Presse (AFP). La levée de doute a pris fin dans la soirée.

La préfecture de police a appelé à éviter le secteur et a indiqué en début de soirée que "le secteur" était "à nouveau accessible". Le préfet des Hauts-de-Seine a précisé à son tour que "le centre commercial, les restaurants, le cinéma" étaient "de nouveau ouverts". L'accès en transports en commun à la Défense, qui avait été partiellement interrompu, a repris progressivement dans la soirée.

L'incident a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Certains témoignages évoquent la peur et la confusion qui ont régné sur place : "Je suis actuellement dans le centre commercial, je viens de me faire un sang d'encre en voyant des personnes courir de manière paniquée sans savoir pourquoi", a écrit une internaute sur Twitter.

Les autorités ont appelé à la prudence et à la retenue dans la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux, rappelant que celles-ci peuvent contribuer à créer une panique collective.


.swiper-button-prev.swiper-button-rounded { background-color: transparent; }