Vaccin : une annonce choc au sujet du Pfizer.

Vaccin : une annonce choc au sujet du Pfizer.

16 juillet 2021 à 12h37 par Ziad Drissi

Alors que l’on est en plein débat à cause du caractère impératif du vaccin, le groupe pharmaceutique Pfizer est aujourd’hui mis en demeure. Après avoir reçu une première dose du Pfizer, une femme aurait été atteinte d’une thrombose au cerveau.

Le vaccin est-il la cause de la thrombose au cerveau ?

Thouraia âgée de 43 ans a reçu une dose du vaccin Pfizer le 20 mai dernier. Contaminée par le coronavirus en décembre, Thouraia n’a eu besoin que d’une dose. Une dose qu’elle regrettera quelques jours plus tard. En effet, le lendemain la mère de famille se sentait « mal, comme si j’avais de la fièvre et de ne plus avoir de force ». Dans les deux jours suivants sa situation n’aurait fait qu’empirer.

Au Samu, on prescrit à Thouraia du doliprane pour ses maux de crâne. Cependant, le paracétamol ne suffit pas et l’état de la mère de famille empire. Hospitalisée, elle subit une IRM. Le diagnostic lui indique qu’elle est atteinte d’une thrombose au cerveau : « J’ai 43 ans, je n’ai pas d’antécédent, je ne bois pas, je ne fume pas. Personne dans ma famille n’a fait de crise d’épilepsie ».

Pfizer mis en demeure :

Pour Thouraia, aucun doute : « Je pense que l’injection du vaccin Pfizer a quelque chose à voir avec mon état ». Même si les cas de thrombose après la vaccination contre le Covid-19 sont très rares.

La mère de famille précise ne pas être adepte des théories du complot anti vaccins, cependant elle met en demeure le géant pharmaceutique pour organiser une expertise médicale. L’avocat de Thouraia constate que le laboratoire Pfizer n’a jamais alerté sur le risque de thrombose.

Si le groupe pharmaceutique ne donne pas suite, Thouraia compte porter plainte pour mise en danger de la vie d’autrui.