tonimage
tonimage

Violences dans un Burger King à Paris en 2018 : 3 CRS en garde à vue

violence burger king crs

7 mai 2021 à 9h41 par Othmane Taki

Ils avaient déjà été mis en examen en juin 2020 pour violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique.

Rappel des faits : Le 1er décembre 2018, lors de l'acte III des "gilets jaunes", une trentaine de manifestants et quelques journalistes avaient trouvé refuge dans un Burger King situé près de l'Arc de Triomphe, au terme d'une journée de mobilisation marquée par de nombreuses violences et affrontements dans ce quartier de la capitale.

Une douzaine de CRS, arrivés sur place quelques minutes après, étaient entrés et avaient frappé violemment plusieurs manifestants, certains allongés au sol, à l'aide de matraques. La scène avait fait le tour des réseaux sociaux.

Cette affaire avait conduit à l'ouverture d'une enquête préliminaire, confiée à l'IGPN. Les investigations avaient ensuite été transmises fin mai 2019 à un juge d'instruction.Trois CRS ont donc été placés ce mercredi en garde à vue dans cette enquête, selon source proche confirmant une information de RTL.

Les trois hommes sont actuellement entendus dans les locaux de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).