Gossips

Yeezy : Bianca Censori envoie des contenus osés aux employés

3 juillet 2024 à 10h20

Yeezy : Bianca Censori envoie des contenu osé aux employés

L'épouse de Kanye West, Bianca Censori, se retrouve au milieu d'une polémique après avoir partagé des contenus très privés avec des employés de la marque Yeezy.

Bianca Censori, connue pour être la compagne du célèbre rappeur Kanye West, est actuellement au centre d'une controverse. Des documents judiciaires révèlent qu'elle aurait envoyé des images à caractère adulte à certains employés de Yeezy, la compagnie de Kanye West. Cette révélation fait suite à une plainte déposée par d'anciens employés qui accusent également la société de non-paiement de salaires et de discrimination.

La plainte mentionne des comportements inappropriés de la part de Kanye West et de son ancien responsable du personnel, Milo Yiannopoulos, y compris des commentaires racistes. Bien que Bianca Censori ne soit pas directement accusée dans la plainte, elle est impliquée par le biais des images qu'elle aurait partagées peu après l'annonce du lancement d'une application pour adultes appelée "Yeezy P**n", qui n'a finalement jamais été réalisée.

Les plaignants cherchent à obtenir réparation pour la détresse émotionnelle subie, les salaires non versés et les heures supplémentaires non rémunérées. Il est à souligner que les allégations portées contre Bianca Censori et Kanye West n'ont pas encore été prouvées devant un tribunal. Néanmoins, ces accusations ajoutent une couche supplémentaire de controverse autour du couple déjà bien connu pour ses frasques médiatiques.

Les détails de cette affaire continuent de faire débat et suscitent des réactions diverses parmi le public et les fans de la marque. Cette situation soulève également des questions sur l'environnement de travail au sein de l'entreprise Yeezy et sur le comportement des personnalités publiques envers leurs employés.

Yeezy : Bianca Censori envoie des contenus osés aux employés.

Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, voici la traduction de la lettre de Milo YIANNOPOULOS :

Je ne peux pas être complice de la production ou de la diffusion de films et de littérature pornographiques, pour des raisons morales et religieuses, mais aussi parce que ce genre de matériel et le type de personnes invariablement impliquées dans sa production représentent un danger imminent pour ma vie en tant qu'ancien toxicomane et un risque inacceptable pour ma santé spirituelle et physique en tant qu'ancien homosexuel.

Je présente ma démission. Je remettrai mes responsabilités de manière ordonnée d'ici le vendredi 31 mai 2024, ou avant le premier tournage pornographique, selon ce qui se produit en premier. Si, à un moment donné dans le futur, l'entreprise abandonne publiquement et définitivement tout plan de production, de distribution ou de profit tiré de contenus obscènes, ce serait un honneur de vous servir à nouveau.