Zak lance du cryptoshit en NFT

Zak lance du cryptoshit en NFT

7 juin 2021 à 12h35 par Othmane Taki

Découvert par le biais du morceau Raspoutine, le rappeur s’est vite imposé comme l’un des visages de la drill en France.

Depuis quelques mois, nous assistons à une effervescence autour du phénomène des NFT (Non-fungible token ou jeton non fongible). 

En gros, il s’agit de jetons cryptographiques qui une fois appliqués au monde de l’art vont vous permettre de devenir propriétaire unique d’un morceau, d’une vidéo, etc. 

C’est alors que le rappeur Ziak a poussé la réflexion un cran plus loin. Cultivant son image de personnage mystérieux, il annonce sur les réseaux la mise en circulation du Zi-Hash, «un Cryptoshit produit en série limitée, au nombre de 500 barrettes et 10 plaquettes». Comptez 0.01 ETH (Ethereum) pour une barrette et 0.2 ETH pour une plaquette, soit respectivement 23 euros et 467 euros. 

Une façon comme une autre d’investir me diriez-vous ?

Quoiqu’il en soit, c’est grâce à ce genre d’artistes que les codes de l’art contemporain sont entrain être bousculés pour être rendus accessible au plus grand nombre, en jouant cette fois avec une symbolique forte.