Covid-19 : L’OMS raisonne les pays riches et ne recommande pas une nouvelle dose de vaccin !

OMS

25 août 2021 à 19h37 par Ziad Drissi

L’organisation mondiale de la santé négocierait actuellement avec les grandes puissances économiques pour les raisonner dans le sens contraire d’une troisième dose.

Emmanuel Macron a récemment annoncé qu’une troisième dose serait obligatoire pour une partie de la population française. Aux États-Unis, l’accès à la troisième dose est déjà annoncé pour les personnes à risque. Cependant il semblerait que l’OMS n’est pas en accord avec ces décisions : "Nous pensons clairement que les données actuelles n'indiquent pas que les rappels sont nécessaires", a déclaré la scientifique en chef de l'OMS, Soumya Swaminathan, lors d'une conférence de presse.

Selon elle, il faudrait « attendre que la science nous dise quand les rappels sont nécessaires, quels groupes de personnes et quels vaccins ont besoin de rappels ».

D’un point de vue « moral et éthique », Soumya indique qu’il ne serait également pas bon que les pays riches injectent la 3e dose alors que « le reste du monde attend sa première injection ». Mike Ryan, directeur des urgences de l’OMS s’est alors exprimé sur la situation par une métaphore subtile « distribuer des gilets de sauvetage supplémentaires à des personnes qui en ont déjà un, pendant que nous laissons d’autres personnes se noyer sans le moindre gilet de sauvetage ». L’OMS s’était d’ailleurs déjà exprimé sur le sujet, considérant le COVID comme une "pandémie à deux vitesses, alimentée par l'inégalité", et ce, malgré le dispositif Covax mis en place pour venir en aide aux pays pauvres...