« Je me suis écrasé la tête sur la route » : Ali, 67 ans, traîné sur 100 mètres par des jeunes en voiture. 

 Ali, 67 ans, traîné sur 100 mètres par des jeunes en voiture. 

13 janvier 2022 à 11h54 par La Rédaction

« Fou rire de la soirée », ont-ils intitulé la vidéo en la ponctuant de nombreux emojis pleurant de rire. Ce début d’année 2022 n’aura pas été des plus joyeux pour Ali, résident de la ville de Noisy-le-Sec. Il y vit depuis 1955 et est connu de tous. Mais ce dimanche 9 janvier, le retraité a été victime d’une agression très particulière. 

Dans cette courte séquence d’une trentaine de secondes, on observe des jeunes interpellant Ali en lui demandant s’il pouvait leur offrir une cigarette. Ali a gentiment accepté. Au moment où il tend le présent aux jeunes en question, l’un d’entre eux saisit la main du retraité et ordonne à son ami de démarrer, traînant Ali à grande vitesse sur plus de 100 mètres. Malgré ses supplications, aucun des agresseurs n’a daigné l’écouter. « Il m’a dit : maintenant, tu vas courir. »

 

« Arrête tes conneries, je vais tomber ! », répète-t-il a multiples reprises. 

 

Le vieil homme a fini par lâcher et on le voit s’écrouler sur la route la tête la première. Les agresseurs poursuivent leur route totalement hilares, sans même regarder derrière eux. Ali n’est pas la seule victime de ce « jeu » ce soir là. 

 

Pour lui, les conséquences sont rudes : il souffre désormais d’une fracture de l’humérus, d’une fracture du pied, d’ecchymoses aux genoux. Il a été « recousu à l’arcade », a-t-il confié lors de son passage dans l’émission Touche Pas À Mon Poste. 

 

La justice s'est saisie de l'affaire

 

Une enquête a été ouverte le lendemain des faits pour « violences en réunion avec arme et avec préméditation ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours », a précisé le parquet de Bobigny. Après une première garde à vue annoncée lundi soir, c’est un second individu qui a été interpellé ce mardi matin. Il s’est rendu lui même au commissariat de Noisy-le-Sec, en déclarant être l’auteur de la vidéo et complice au moment des faits. Il est d’ailleurs important de souligner que le conducteur roulait malgré suspension de son permis de conduire. Le parquet de Bobigny va désormais ouvrir une information judiciaire ce jeudi et les deux hommes seront présentés à un juge d’instruction. 

 

« Si tu retires ta plainte, on te donne 1000 euros ». Ali a refusé la proposition, ayant peur des séquelles et ne trouvant pas cette proposition honnête.