À partir du 1 janvier 2018, 11 vaccins seront obligatoires pour les enfants.

URBAN HIT

31 août 2017 à 13h44 par Florian

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a assuré que dès le 1er janvier 2018, 11 vaccins seront obligatoires pour les enfants.

Cette information risque de faire grincer des dents. En effet, de nombreux parents refusent toujours de faire vacciner leurs enfants. Cependant, à partir du 1er janvier 2018, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a assuré que 11 vaccins seront obligatoires pour les enfants : « Nous laisserons évidemment le temps aux familles de se mettre en ordre de marche car il est hors de question de pousser les gens à vacciner dans l’urgence. Mais, a-t-elle insisté, l’idée, c’est que les 15 % des enfants (non vaccinés) qui mettent en danger les autres et qui favorisent la réémergence d’épidémies pour lesquelles il y a des morts aujourd’hui se mettent en ordre de marche pour protéger le reste de la population. » a-t-elle ainsi déclaré.

Ainsi, seront obligatoires, les vaccins contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, la pneumocoque et la méningocoque C. Les parents refusant de se prêter au jeu, pourraient en théorie prendre jusqu’à six mois de prison et s'acquitter d'une amende de 3.750 euros. « Mon objectif n’est pas de sanctionner. L’objectif de cette obligation, c’est de rendre la confiance aux Français » a finalement déclaré la ministre de la Santé qui assure que les produits utilisés dans ces vaccins ne sont pas nocifs.