GOSSIPS

La mère des enfants de Bassem menace Sadek « La TH aura ta peau... » ! Que risque le rappeur ?

12 février 2020 à 09h56
Bassem Braiki a été passé à tabac par Sadek et ses amis. Ses jours ne seraient pas en danger.

Durant les dernières 24h, des images de l'agression de Bassem Braiki par Sadek ont fait le tour du web. Coups de pieds, coups de poings, coups de matraque, le YouTubeur est violemment pris à partie. Très vite, une rumeur selon laquelle ses jours seraient en danger a commencé à faire le tour des réseaux sociaux. Une information d'ailleurs relayée par la mère de ses enfants, qui affirmait alors que son ancien compagnon était entre la vie et la mort. « Malgré les histoires qu'il y a eu entre Bassem et moi-même, il reste le père de mes enfants ! Il laisse deux enfants en pleurs ne savant pas plus où est leur papa... Ton châtiment sera terrible Sadek, tu paieras d'une manière ou d'une autre. Il laisse deux orphelins derrière lui, tu ne paies rien pour attendre. La TH (ndlr : Team Hlib) aura ta peau » déclarait la mère des enfants de Bassem.

Un ami du YouTubeur aurait également confirmé que ce dernier aurait été plongé dans le coma après avoir fait une sorte d'AVC, ajoutant qu'il pourrait bien avoir à vivre avec de lourdes séquelles. Toutefois, Bassem serait en bonne santé et ses jours ne seraient pas en danger. Il se trouverait toujours à l'hôpital et se serait déjà entretenu avec les enquêteurs, s'en sortant finalement avec un nez cassé et des cotes endommagés.

Que risque Sadek ?

D'après le site Lyon Mag, le parquet de Lyon se serait saisi de l'affaire et aurait ouvert une enquête pour "violences aggravées avec armes et en réunion". Celle-ci a été confiée à la sûreté départementale du Rhône. Toujours d'après le site il se serait d'ores et déjà entretenu avec la police de Lyon. Le sort du rappeur dépendra de l'état de santé de Bassem à sa sortie de l'hôpital.

Selon Views, si la victime subit un ITT de moins de 8 jours, le rappeur encourrait jusqu'à 3 ans de prison. Si l'ITT dur plus de 8 jours, il faudrait rajouter 2 ans à cette première peine. Une peine qui pourrait également s'alourdir si des circonstances aggravantes sont retenues, comme la violence en réunion ou l'utilisation d'armes.

Il est fort probable que Sadek soit prochainement placé en garde à vue, néanmoins il est rare que des peines de prison ferme soient prononcées dans ce genre d'affaire, surtout si le casier judiciaire de l'accusé est vide.