Une femme perd la vie à cause d'un trip SM, l'homme est condamné

URBAN HIT

15 avril 2016 à 14h22 par La rédaction

Ce dimanche soir, le nouveau propriétaire d'une maison de Granville (Manche) a découvert un corps sans vie dans son jardin

5714921_granville_545x460_autocrop Le corps été dénudé, seul un drap rouge était posé dessus. L'homme a "pris soin" de cacher le corps derrière un buisson dans le jardin d'un particulier. Ce corps sans vie appartient à une femme de 57 ans qui s'est adonnée à des jeux SM. Le soir de cette macabre découverte, un homme de 34 ans se présente au commissariat pour "indiquer qu'il est impliqué dans les faits. Ce qui ne veut pas dire qu'il les reconnaît" explique le procureur de la République de Coutances, Renaud Gaudeul. L'homme, sans emploi et sous tutelle explique aux policiers qu'il connaît la victime depuis quelques semaines. Il poursuit en déclarant que la femme en question s'est rendue chez lui à plusieurs reprises (à quelques mètres du jardin où le corps a été déposé). Il raconte avoir eu des relations sexuelles avec elle le samedi soir précédent le drame.

Des jeux sado-masos qui a mal tourné ?

Le soir du 9 au 10 avril, le couple d'un soir auraient eu des rapports sexuels "consentis". "Le suspect aurait demandé à pratiquer des actes de sado-masochisme" explique le procureur de la République. "La femme lui aurait demandé de procéder à un étranglement" poursuit-il. Les résultats de l'autopsie révèlent "un traumatisme crânien majeur, une hémorragie majeure et une légère trace d'asphyxie" ainsi que des "violences extrêmes avec la présence de sept côtes cassées, et des traces de violences sexuelles" rapporte La Gazette de la Manche. Si on en croit le témoignage de l'homme, la victime avait un penchant sévère pour l'alcool. Elle se serait levée après l'acte sexuel et serait tombée plusieurs fois. Toujours d'après lui, il aurait remarqué la mort de la femme plus tard. Il décide alors "de se débarrasser du corps en le chargeant dans une petite remorque de vélo pour le transporter". Il dépose le corps dans le jardin d'une maison inhabitée depuis 5 ans. Il est ensuite rentré chez lui pour dormir. A son réveil, l'homme est allé se rendre au commissariat.

Du sang trouvé chez l'homme

Evidemment, la police ne croit pas du tout en la version du suspect. De plus, de nombreux indices trouvés par la PJ de Caen dans le jardin et au domicile de l'homme vont en sa défaveur : "d'importantes traces de sang" nettoyées ont été retrouvées chez l'homme. "Les explications qu'il a fournies ne sont pas convaincantes. Ca ne correspond pas avec les traces de violences qui ont été relevées. Nous avons besoin d'examens complémentaires, mais ces traces se seraient produites sur une période de temps importante". Le suspect a été placé en détention provisoire pour homicide volontaire. Il risque une peine de 30 ans de prison.