Sommes-nous condamnés à vivre pour toujours avec le COVID ?

COVID-19 : transmissible de l'animal à l'humain

17 juillet 2021 à 0h40 par Ziad Drissi

Les autorités sanitaires sont aujourd’hui inquiétées par les différents variants du Covid. Les chercheurs eux viennent d’identifier une nouvelle mutation du Covid qui pourrait s’avérer très dangereuse pour la suite : une mutation à cause de laquelle les animaux contamineraient les humains.

Covid-19 : transmissible de l’animal à l’humain :

Au début de la pandémie, la chauve-souris était considérée comme capable de transmettre le coronavirus à l’humain. Ce n’est pas le seul animal suspecté. Aujourd’hui on pense que d’autres animaux tels que les furets et les blaireaux seraient capables de transmettre le coronavirus aux hommes. Selon la microbiologiste vétérinaire du colorado, d’autres espèces pourraient s’ajouter à la liste des espèces dangereuses pour la transmission du virus.

« Il y a deux raisons expliquant pourquoi nous sommes préoccupés par la transmission de l’humain à l’animal : la conservation des espèces et la santé publique »

S’adressant au media Wired, Anna Fagre évoque les deux raisons accentuant l’inquiétude au sujet de l’éventuelle transmission du virus entre humains et animaux.

Allons-nous expérimenter la contamination inversée ?

Si beaucoup de scientifiques avaient prévenu du risque de contamination entre les animaux et l’homme, cela a été confirmé. Entre mars 2020 et janvier 2021 près de 400 visons européens ont été testés positifs au COVID-19. Ces animaux auraient développé un nouveau variant (mutation D614G) et l’auraient transmis à des agriculteurs Danois. Le risque actuel serait de voir que le virus touche des animaux de compagnie, ce qui augmenterait considérablement la panique au sujet du Covid-19.

Eric Leroy, chercheur à l’institut du développement durable à Montpellier explique : « La prévalence des infections canines par les coronavirus canins en Europe pourrait favoriser la recombinaison avec le Sars-CoV-2 si un animal était infecté par les deux virus […] Cela pourrait conduire à l’émergence d’un nouveau coronavirus aux caractéristiques imprévisibles »

Une nouvelle question se pose donc : faudra-t-il également vacciner les animaux de compagnie contre le covid ?