Faits divers

Les premiers mots prononcés par les enfants retrouvés après 40 jours d'errance !

12 juin 2023 à 14h17

Les premiers mots prononcés par les enfants retrouvés après 40 jours d'errance !

De l'espoir à l'épreuve du temps : les incroyables premiers mots des enfants sauvés dans la forêt amazonienne

Colombie - Après 40 jours d'errance dans la jungle colombienne, les premiers mots des quatre enfants indigènes retrouvés ont bouleversé leurs sauveurs. Dans une vidéo diffusée par la télévision publique colombienne, les images émouvantes montrent les enfants hagards, terriblement amaigris, avec la plus jeune d'entre eux dans les bras d'un des sauveteurs. L'un des membres de la garde indigène commente : "Nous avons rencontré les enfants. Merci à Dieu !". Les premières paroles prononcées par ces enfants sont marquées par la faim et la douleur de la perte de leur mère.

Lesly (13 ans), Soleiny (9 ans), Tien Noriel (5 ans) et Cristin (1 an) ont été retrouvés vivants vendredi après-midi par une équipe de sauveteurs, alors qu'ils erraient seuls dans la jungle depuis le crash du petit avion Cessna 206 dans lequel ils voyageaient avec leur mère, le pilote et un proche. Malheureusement, les trois adultes ont perdu la vie dans l'accident.

Nicolas Ordoñez Gomes, membre de l'équipe de sauvetage, raconte le moment extraordinaire où il a pris dans ses bras Lesly, la fille aînée : "Elle m'a dit : 'J'ai faim'". Il raconte ensuite la rencontre avec le garçon : "Il était allongé à côté. Après un premier câlin, et lui avoir donné un peu de nourriture, il s'est levé et il m'a dit, très conscient de ce qu'il disait : 'Ma maman est morte'". Malgré la douleur, l'équipe a répondu avec des mots réconfortants, leur assurant qu'ils étaient des amis, venus de la part de la famille. Le garçon a alors exprimé son désir de manger du pain et de la saucisse. Ces premiers échanges témoignent de leur besoin vital de nourriture et de la dure réalité qu'ils ont traversée.

Un autre membre de l'équipe raconte une anecdote significative : "Une demi-heure auparavant, on avait trouvé une tortue sur le chemin. Dans les croyances de nos anciens, si on trouve une tortue, on peut lui demander un vœu, et ce vœu va se réaliser. Je lui ai dit 'trouve-moi les enfants', même si on voulait la manger après. Quand on a trouvé les enfants, on l'a balancé, on ne pensait plus qu'aux petits". Ces mots soulignent l'importance de ce sauvetage pour les membres de l'équipe de secours et leur conviction qu'un miracle était à l'œuvre.

La rencontre avec ces enfants a été un moment de joie immense pour les sauveteurs. Le général Pedro Sanchez, commandant des opérations de recherche, a qualifié ces hommes et femmes de véritables héros. Ils ont montré leur détermination et leur persévérance, malgré le sentiment de désespoir qui les envahissait au fil du temps. Leur endurance et leur engagement ont finalement porté leurs fruits, permettant de retrouver les enfants sains et saufs.

Les enfants ont montré une incroyable résilience pendant leur périple dans la jungle. Henri Guerrero, membre de l'équipe de secours, explique : "Ce qui était admirable, c'est que tous étaient conscients". Les enfants avaient une mémoire précise des événements et des messages qu'ils avaient entendus des hélicoptères de recherche. Ils se souvenaient notamment du message de leur grand-mère qui leur disait de rester immobiles et de ne pas craindre le chien Wilson, parti à leur recherche. Malgré ces informations, ils se trouvaient dans une zone vaste et difficile, sans savoir où aller. Pendant leur périple, ils ont dû se contenter de peu, se reposant près d'un cours d'eau et remplissant une petite bouteille de soda avec de l'eau. Ils n'ont pas subi d'attaques d'animaux ni de blessures accidentelles, ce qui témoigne de leur résilience et de leur capacité à se débrouiller dans des conditions extrêmes.

Quelques jours après le sauvetage, les enfants se reposent à l'abri des regards et de l'excitation des médias dans une chambre d'hôpital. Leur grand-père a exprimé sa gratitude envers ceux qui ont contribué à leur sauvetage. Bien que les enfants parlent peu, ils se montrent en bonne santé et profitent des cadeaux qui leur ont été offerts. Leur grand-père souligne que le processus de guérison et de rétablissement prendra du temps.

Malgré ce dénouement heureux, la recherche se poursuit pour retrouver Wilson, un chien de détection qui s'est égaré dans la jungle. Les médias colombiens ont relayé les détails du calvaire des enfants, mentionnant les objets qu'ils ont pu utiliser pendant leur périple, tels qu'une moustiquaire, une serviette, des téléphones portables et une petite boîte à musique. L'armée colombienne reste mobilisée pour retrouver ce précieux compagnon qui a joué un rôle essentiel dans la recherche.